La monnaie locale complémentaire en Charente

Campagne d’interpellation au sujet des chèques alimentaires

Campagne d’interpellation au sujet des chèques alimentaires

Bonjour Monsieur Macron,

Vous avez proposé des chèques alimentaires

 pour pallier à l’inflation pour les foyers à revenus modestes.

Nous proposons de pouvoir orienter l’utilisation de ces chèques 

vers une alimentation plus résiliente, plus locale,

 avec des initiatives citoyennes déjà en place.

Le chèque alimentaire oui mais pour quelle alimentation?

–Résiliente ? Pour faire face aux crises multiples actuelles et futures ?

–Locale ? Pour booster notre économie, L’économie réelle ?

– Avec les initiatives citoyennes ?

En effet, pourquoi ne pas utiliser les monnaies locales complémentaires déjà en place ?

Elles sont plus de 82 sur tout le territoire

 et répondent à toutes les questions que se posent les Français…

Des initiatives comme celle-ci ont déjà été faites,

comme Déclic16 en Charente, qui montrent que nous sommes prêts à porter ensemble ce projet.

Alors une question:

“Pourquoi ne pas travailler ensemble pour plus de résilience,

pour plus de local, avec vos concitoyens et les monnaies locales?

Merci pour votre réponse.

Voici quelques exemples:

Contribution communes Agro-écologie et MLC : 

Des innovations et expérimentations menées par des Monnaies Locales Complémentaires (MLC) en lien avec l’agriculture et l’alimentation durable

 

LA DOUME: Mise en place d’une forme de mutuelle alimentaire (appelée Soli’doume) qui s’inspire des réflexions nationales sur la sécurité sociale de l’alimentation. Soli’doume est un système solidaire qui a pour objectif de favoriser l’accès à une alimentation de qualité à toutes et à tous tout en dynamisant l’économie locale. Le principe est que les participants cotisent chaque mois au programme à hauteur de leurs moyens financiers suivant des paliers bien définis (entre 20 et 70 doumes) et reçoivent tous en retour la moyenne de toutes les sommes versées. Afin de faciliter les changements de pratiques alimentaires, nous travaillons avec la coopérative CRESNA afin de développer un dispositif d’accompagnement complémentaire à Soli’doume.

 

LA GONETTE: En partenariat avec La Ville de Lyon, l’ARDAB (Association Rhône Loire pour le Développement de l’Agriculture Biologique) et la Gonette, La Chaire TrALIM de l’Université Lumière Lyon II porte un projet de recherche sur la question des leviers de la transition alimentaire des étudiants. Cette expérimentation vise à comprendre les habitudes alimentaires des étudiants et les freins et motivations à l’adoption d’une alimentation plus saine et durable. Le caractère innovant de cette étude porte notamment sur l’utilisation d’une monnaie locale, la Gonette, comme support au projet de recherche. Ainsi durant toute l’année 2022, 100 étudiants recevront chaque mois 50 Gonettes numériques : 1 groupe est sensibilisé par l’ARDAB sur les enjeux d’une alimentation responsable, l’autre groupe est autonome. L’objectif final est d’accompagner ces étudiants en situation de précarité vers une alimentation plus saine, locale et de qualité. 

Le SOL’VIOLETTE: Pour répondre à la hausse de la précarité engendrée par la crise COVID, le Sol-Violette a expérimenté en 2020, puis renouvelé en 2021/22, deux systèmes favorisant l’accès à une alimentation durable et de qualité. Premièrement, des bons alimentaires d’un montant de 30 Sol-Violette ont été distribués à des familles résidents dans des QPV et accompagnées par des associations du domaine social. Ces bons sont utilisables au sein de plusieurs épiceries solidaires, lesquelles récupèrent ensuite l’équivalent en Monnaie Locale qu’elles utilisent pour s’approvisionner en produits locaux et/ou issus d’une agriculture responsable. En parallèle, des enveloppes de Sol-Violette sont distribuées à des étudiants de différentes écoles toulousaines. S’ils peuvent les dépenser dans l’ensemble du réseau de la Monnaie Locale, cela leur permet aussi un accès à des épiceries solidaires, afin de bénéficier d’une alimentation de qualité à des tarifs abordables.

La BULLE a expérimenté sur le plan pragmatique la distribution de bon d’achat auprès de plus de 5000 personnes en Charente. Ce projet Déclic16, s’est construit et développé main dans la main avec les collectivités, les chambres consulaires et l’association Poivre MLC gestionnaire de la monnaie. L’objectif était simple: distribuer des bons cadeau de 50 bulles soit en billet soit en numérique. Tout en sachant que les professionnels du réseau bulles sont sélectionnés sur des critères RSE précis. Ce fut un succès majeur avec plus de 80% d’adhésions de nos concitoyens. Le dispositif fonctionne! Maintenant à nous de distribuer nos aides pour qu’elle puissent rester sur le territoire. Bien entendu il faut laisser le choix en une aide en euros ou une aide en Bulle mais qui serait supérieure. Par exemple, une aide de 50 euros ou une aide de 75 bulles. Le chèque alimentaire en Bulle a tout son sens ici.