La monnaie locale complémentaire en Charente

La NEF : un partenariat bien réfléchi avec la Bulle

La NEF c'est quoi ?

Cet article est la restitution de notre groupe de travail à propos de la NEF, notre banque éthique et concernant notre fond de garantie. Groupe composé de : 

  • Certains adhérents : Il s’avère que certains d’entre eux ont eu les mêmes freins avant leur adhésion. 
  • Notre conseillère à la NEF 
  • le cercle gestion de la monnaie de notre association 
  • et notre fédération nationale des monnaies locales le mouvement SOL

Pourquoi la Bulle a choisi la NEF, comme banque éthique ?

Lorsque vous changez un € en Bulle, nous devons stocker cet argent sur un fond de garantie comme le stipule la loi. En Charente nous avons choisi la Banque la NEF comme la plupart des Monnaies Locales. 

  • Elle s’engage à ne financer que des projets ayant un impact écologique, social ou culturel. 
  • Elle s’engage à financer les projets des Charentais à hauteur minimale du montant du fonds de garantie placé sur un livret, multiplié par deux.*
  • Et enfin, c’est une banque solidaire qui trace 100% de ces financements à l’euro près. C’est l’unique établissement bancaire français à faire preuve d’une telle transparence. Elle publie chaque année Où va mon argent ? – https://www.lanef.com/liste-des-financements-nef-2020/ –  
épargne sur la NEF

*Ex : La bulle a placé 50 000€ sur son livret Nef, la Nef s’engage à prêter 100 000€ à un ou plusieurs projet(s) écologique(s), social(aux) et/ou culturel(s) de Charente. Nous triplons donc la richesse sur le territoire !

Nous comptons déjà 3 projets financés grâce à ce partenariat., dont deux sont adhérents à la Bulle.

La NEF associée à un mouvement sectaire ? Diffamation ou réalité ?

La Bulle, bien évidemment en entendant parler de cette histoire s’est immédiatement renseignée ! Nous avons réuni toutes nos sources ci dessous, en voici la synthèse :

La Nef a déjà été questionnée sur ses relations avec l’anthroposophie, affiliée à un mouvement sectaire, d'où cela vient-il ?

Ces troubles prennent leur racine en 1999, quand la Nef a été accusée de dérive sectaire dans un rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur les sectes visant le mouvement anthroposophe et l’ensemble des organisations liées à la pensée anthroposophique. (L’anthroposophisme est un mouvement spirituel et religieux par une méthode expérimental d’investigation de l’humain en général et des phénomènes de l’univers avec un tendance sectaire.)

La Commission d’enquête parlementaire sur les sectes, et en particulier le député qui en était président à l’époque, Jacques Guyard, a été attaqué en justice pour diffamation. Lors du procès et de l’appel qui a suivi, la diffamation a été reconnue par la cour, bien que M. Guyard ait été acquitté, au bénéfice de sa bonne foi, et sur sa qualité gouvernementale empêchant qu’il puisse être jugé.

En 2003, un rapport de la Commission Bancaire, en mission dans les locaux de la Nef durant plusieurs mois a confirmé cette erreur de jugement en soulignant « Sa totale autonomie financière ainsi qu’une grande transparence tant en interne qu’avec l’extérieur traduisent son indépendance politique, sociale, religieuse et philosophique». 

Une réputation qui a la vie dure​

Cependant, régulièrement depuis le procès, des publications et attaques refont surface en accusant la Nef de dérives sectaires ou de “banque de l’anthroposophie”. 

Cette confusion vient du fait que la Nef, comme d’autres banques éthiques en Europe (Triodos, GLS) , a été fondée par des personnes inspirées par la pensée économique et sociale de Rudolf Steiner, penseur fondateur du mouvement anthroposophique. Ils nous assurent qu’en aucun cas ils ont financé ces activités. 

Que finance la NEF ?

La Nef est le seul établissement financier français à publier la liste complète de ses financements chaque année. Pas de financements “occultes” ou “cachés” : chacun peut vérifier où va son argent.

En 2020, 56% des financements de la Nef visaient le secteur de l’écologie (filière bio, énergies renouvelables,etc.), 41% des activités à impact social positif (commerce équitable, insertion par l’activité économique, logement social, collectivités locales,etc.), et à 3% des activités culturelles (édition, domaine artistique, etc.).

La Nef est ainsi régulièrement reconnue comme “la banque la plus écologique” par des ONG (Oxfam France, Les Amis de la Terre).

Nos conclusions

Le cercle gestion de la monnaie Bulle travaille chaque année ce rapport.  Il n’y a pas eu de suspicion soulevée par le groupe.

« On pourra trouver, dans cette liste, des projets d’écoles pratiquant la pédagogie Steiner-Waldorf. La Nef ne s’attache pas à financer particulièrement ce type d’établissement mais cela s’inscrit dans un cadre plus global de financement d’écoles plaçant le respect de l’environnement et de l’autre au cœur de leur projet. La Nef finance ainsi des établissements pratiquant des pédagogies Montessori, Freynet mais aussi des écoles démocratiques (type sudbury par exemple). 

En 2020, la Nef n’a pas financé d’école Steiner. En 2019, cela représentait 1 prêt sur 445 et 0,15% du montant total prêté cette année-là. En 2018, 1 prêt sur 416 et 0,04% du montant prêté. »

En synthèse nous avons conclu que des gens liés à la pensée anthroposophique ont participé à la fondation de la NEF, ça n’est plus le cas aujourd’hui, et ça n’est plus le cas depuis des années.